ACTUALITÉ Communiqués


22 septembre

Non à la fermeture de Bridgestone

29 mai

Suppression de postes et plan d’économies - Communiqué de presse SUD RENAULT

11 février

Vestalia en grève au Technocentre

31 décembre 2019

Prends l’oseille et tire-toi

6 juin 2019

Renault-FCA : l’avenir de centaines de milliers de salariés ne peut pas se jouer au poker


29/05/19 - Fusion Renault-Fiat/Chrysler : communiqué SUD Renault

22/02/19 - Affaire Ghosn : qu’attend la justice française pour agir ?

9/01/19 - Affaire Ghosn : SUD Renault va saisir la justice

22/11/18 - SUD Industrie appelle à participer aux mobilisations des gilets jaunes

19/11/18 - Après l’affaire des faux espions, l’affaire Carlos Ghosn

1/03/18 - Le licenciement d’un prestataire annulé « pour atteinte à la liberté d’expression »

30/01/18 - NAO Renault 2018 : 300 € d’augmentation pour tous !

29/06/17 - GM&S : une catastrophe sociale à mettre au compte du nouveau gouvernement

14/06/17 - AG des actionnaires de Renault : communiqué SUD Renault

12/05/17 - Solidarité avec les salariés de GM&S

11/01/17 - SUD se prononce contre la signature du nouvel accord de compétitivité Renault

12/12/16 - Des salariés de Renault Bursa au Technocentre

25/11/16 - Communiqué SUD Renault suite au décès d’un salarié du Technocentre

11/10/16 - Renault annonce 1000 embauches supplémentaires

27/09/16 - Renault Maubeuge : l’accord de compétitivité 2013 passe au tribunal

3/08/16 - Fausse baisse du salaire de Carlos Ghosn : le conseil d’administration de Renault doit démissionner

8/03/16 - Un prestataire du Technocentre mis à pied pour avoir écrit un mail aux syndicats de renault !

17/01/15 - Au Technocentre, le droit d’expression conduit à une mise à pied

16/01/13 - Annonce de 7600 suppressions de postes

24/05/12 - Suicides au Technocentre RENAULT

22/03/12 - Mercredi 21 Mars : Manifestation des salariés

9/02/12 - Inauguration d’une nouvelle usine Renault/Nissan à Tanger : la face apparente de l’iceberg

9/06/11 - Suicides au Technocentre Renault : reconnaissance de l’accident de travail pour Raymond

19/05/11 - Suicide au Technocentre : la justice a tranché

1/04/11 - De l’argent pour nos salaires, pas pour les barbouzes !

15/03/11 - Communiqué du 15/03/2011

10/02/11 - 3.5 milliards d’euros grace aux efforts de tous les salariés

23/01/11 - Communiqué S.U.D. MAUBEUGE


Non à la fermeture de Bridgestone

Publié le 22 septembre 2020 par sud tcr - Mis à jour le 22 septembre 2020

Version imprimable de cet article


SUD Renault apporte son soutien aux 863 salariés de Bridgestone à Béthune. La liste des fermetures d’usines et des suppressions d’emplois dans le secteur automobile n’en finit pas de s’allonger. Cela doit cesser. Il est nécessaire de prendre une initiative nationale.


Non à la fermeture de Bridgestone à Béthune : Unissons nos forces pour défendre nos emplois

SUD Renault apporte tout son soutien aux 863 salariés de Bridgestone à Béthune dont l’emploi est menacé, ainsi qu’aux salariés des sous-traitants et fournisseurs de l’usine.

La direction de Bridgestone maintient sa décision de fermer le site de Béthune, alors que Bridgestone a fait 2,4 milliards d’euros de bénéfice net en 2019. Nous ne pouvons la laisser faire.

Si des ministres se précipitent en ce moment à Béthune, c’est surtout pour prévenir tout risque d’explosion social. Le gouvernement Macron est en effet un professionnel de l’indignation de circonstance. On se souvient de Bruno Lemaire « écœuré » et « révolté » par la décision de Ford de fermer son usine de Blanquefort près de Bordeaux. Le ministre de l’Économie avait même envisagé de nationaliser l’usine. Résultat, le site qui comptait 849 salariés a fermé en septembre 2019. Quant à certains élus régionaux, leur compassion soudaine pour le sort des salariés de Bridgestone semble suivre la courbe de leurs ambitions électorales.

Les salariés de Bridgestone, comme ceux de toutes les entreprises qui suppriment des emplois actuellement, n’ont aucune illusion à se faire sur les politiciens qui fondamentalement ne veulent pas remettre en cause le pouvoir absolu du patronat sur « leurs » entreprises. Les salariés ne doivent compter que sur eux-mêmes et sur le soutien d’une large partie de la population.

Les salariés de Renault sont aussi sous la menace de fermetures de site et de suppressions d’emplois : 4600 sont programmés en France et 15000 au total dans le monde. En fait, la liste des fermetures d’usines et des suppressions d’emplois dans le secteur automobile et industriel n’en finit pas de s’allonger. Cela doit cesser.

Pour changer le rapport de forces, il est nécessaire de prendre une initiative nationale contre les fermetures d’usines et les plans de licenciements, permettant de coordonner les luttes, de créer des liens de solidarité et des résistances collectives.

SUD Renault est disponible pour aider à construire ce rapport de force afin de stopper la fabrique à chômeurs qui vient de se remettre en marche.

SUD Renault, le 22 septembre 2020




Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site