ACTUALITÉ Guyancourt


6 juin

Tract du 6 juin 2019

29 mai

Tract du 28 mai 2019

16 mai

Tract du 16 mai 2019

3 mai

Vestalia : halte à la répression

3 mai

Télétravail : la DQSC-F fait de la résistance


17/04/19 - Automobile et climat : un débat qui fait le plein

15/04/19 - Tract du 15 avril 2019

1/04/19 - Bilan social 2018 : En dessous des engagements

14/03/19 - Tract du 14 mars 2019

7/03/19 - Tract du 7 mars 2019

18/02/19 - Tract du 18 février 2019

4/02/19 - Tract du 4 février 2019

28/01/19 - Tract du 28 janvier 2019

24/01/19 - Venez débattre avec un syndicaliste brésilien

18/01/19 - Débat Gilets jaunes au local SUD

14/01/19 - Tract du 14 janvier 2019

12/01/19 - Réunion/débat sur les Gilets jaunes

17/12/18 - Energie renouvelable au TCR : la direction répond à SUD

6/12/18 - Avec les Gilets jaunes, pour des mesures d’urgence sociale et climatique

6/12/18 - Chez Paul : des mutations qui ne passent pas

27/11/18 - Tract du 27 novembre 2018

22/11/18 - Résultats des élections CSE 2018

19/11/18 - Tract du 19 novembre 2018

19/11/18 - Prélèvement à la source

15/11/18 - Activités Sociales et Culturelles du CSE : Ce qui doit changer !

6/11/18 - Etre utiles à tous les salariés

6/11/18 - Votez pour les candidates et les candidats SUD

29/10/18 - Elections CSE : Il y aura moins d’élus, choisissez-les bien !

25/10/18 - SUD est présent toute l’année, pas seulement lors des élections

19/10/18 - SUD : le syndicat de tous les salariés

10/10/18 - Appel d’offres : les salariés de Vestalia dans le noir

8/10/18 - Bientôt les élections professionnelles !

7/10/18 - On a tenté de s’inviter à la Ryder Cup

25/09/18 - Tract du 25 septembre

18/09/18 - Tract du 18 septembre 2018

12/09/18 - Tract du 9 juillet 2018

10/09/18 - Ryder Cup : les élus SUD interpellent la direction

17/07/18 - Des licenciements qui commencent à faire tâche !

20/06/18 - Tract du 19 juin 2018

13/06/18 - Mai 68 raconté par ceux qui l’ont vécu... (2)

12/06/18 - Un débat sur Mai 68 réussi

12/06/18 - Mai 68 raconté par ceux qui l’ont vécu... (1)

5/06/18 - Tract du 5 juin 2018

30/05/18 - Tract du 28 mai 2018

17/05/18 - Réunion/débat « Mai 1968 à Renault »

17/05/18 - Tract du 17 mai 2018

3/05/18 - Tract du 2 mai 2018

2/05/18 - Cadres exclus des NAO : suite… mais pas fin

17/04/18 - Tract du 17 avril 2018

9/04/18 - Tract du 9 avril 2018

27/03/18 - A Vestalia, des conditions de travail intolérables

20/03/18 - Tract du 20 mars 2018

8/03/18 - Tract du 8 mars 2018

20/02/18 - Tract du 20 février 2018

13/02/18 - Tract du 13 février 2018

8/02/18 - Neige et verglas : tous les salariés absents doivent être payés !

30/01/18 - Ouverture des négociations salariales chez Renault

30/01/18 - Tract du 29 janvier 2018

12/01/18 - En 2018, on y va plein SUD !

8/01/18 - Déménagement de la Supply Chain à Vélizy

6/01/18 - RTT imposé le 28 septembre 2018 : signez la pétition !

14/11/17 - Tract du 14 novembre 2017

14/11/17 - Un RTT Collectif victime de la Ryder Cup

24/10/17 - Nouveau règlement intérieur : une atteinte à la liberté de pensée

19/10/17 - Tract du 19 octobre 2017

9/10/17 - Tract du 9 octobre 2017

29/09/17 - e-TCR : les points bloquants du nouvel environnement tertiaire

19/09/17 - Tract du 20 septembre 2017

11/09/17 - Tract du 11 septembre 2017

8/09/17 - Mardi 12 septembre, tou(te)s en grève et à la manif !

25/07/17 - La mort tragique d’un ingénieur du Technocentre Renault à Guyancourt

16/06/17 - Le show du roi carlos : pas t’ethique !

9/06/17 - Renault va enfin réparer son Technocentre, mais pas tout de suite…

6/06/17 - Cadres exclus des NAO

10/05/17 - Plein SUD

27/04/17 - 1er mai : le monde du travail doit se faire entendre

20/04/17 - Au menu : plein d’oseille au concentré de prestataires...

28/03/17 - Les bénéfices mettent le turbo, les salaires restent au garage

12/03/17 - Bilan social 2016 : pas de quoi pavoiser !

1/03/17 - Toujours plus d’externalisation avec le « workpackage Projet »

20/02/17 - NAO 2017 : l’illusion déprime

18/12/16 - Une délégation de Renault Bursa au Technocentre

12/12/16 - Tract du 12 décembre 2016

5/12/16 - Tract du 5 décembre 2016

29/11/16 - Tract du 29 novembre 2016

28/11/16 - Rassemblement mardi 29 novembre à 12h dans le hall de la Ruche !

24/11/16 - Tract du 24 novembre 2016

18/11/16 - Tract du 18 novembre 2016

3/11/16 - Tract du 3 novembre 2016

21/10/16 - Tract du 21 octobre 2016

13/10/16 - Accord compétitivité : 2nd round

4/10/16 - Un prestataire du Technocentre sur France Culture

4/10/16 - Tract du 4 octobre 2016

29/09/16 - Elections conseil d’administration : votez SUD !

8/09/16 - Tract du 8 septembre 2016

7/09/16 - Non à l’arrêt des subventions CE pour les retraités

28/08/16 - Appel à projeter « Merci patron ! » : le prestataire de Renault débouté par les prud’hommes

27/07/16 - Compte-rendu de la réunion DP du 5 juillet 2016 (Technocentre)

23/06/16 - Le 23 juin, on prend la Bastille !

14/06/16 - Le 14 juin : tous contre la loi Travail

13/06/16 - Rassemblement le 14 juin à 10h dans la Ruche : contre la loi Travail !

12/06/16 - Un prestataire du Technocentre porte plainte aux Prud’hommes

7/06/16 - Plein SUD n°1

31/05/16 - Délégués du Personnel : réunion du 24 mai 2016

27/05/16 - Retrait de la loi travail : on continue !

25/05/16 - Qui a parlé d’essouflement ?

8/04/16 - Un prestataire du Technocentre viré pour un mail


Tract du 16 mai 2019

Publié le 16 mai 2019 par sud tcr

Version imprimable de cet article


Quand Carlos Ghosn festoyait aux frais des salariés de Renault et de Nissan

Le 9 mars 2014, Carlos Ghosn organisait dans les plus belles salles du château de Versailles une fête somptueuse payée par RN-BV, la filiale de Renault-Nissan basée aux Pays-Bas. Le cabinet missionné pour auditer les comptes de RN-BV parle de 636 000 €. Une vidéo de cette fête publiée sur internet met en scène une démesure et des symboles qui nous rappellent que bien des révolutions restent à (re)faire…

Un anniversaire peut en cacher d’autres…

L’avocat de C. Ghosn prétend que cette fête était donnée pour les 15 ans de l’Alliance Renault-Nissan, et non pour l’anniversaire du PDG. Pourtant sur cette vidéo, on le voit en smoking, entouré de toute sa famille et de 200 invités en tenue de gala, des proches prétendument choisis pour leur contribution à l’Alliance et leur connaissance du monde automobile comme l’acteur François Cluzet, le patron d’Amazon et milliardaire Jeff Bezos, le réalisateur Francis Ford Coppola, l’écrivain Amin Maalouf ou encore le couturier Elie Saab… ! 
 
Si cette soirée tombe pile-poil le jour des 60 ans de Ghosn, il y avait pourtant un autre anniversaire à célébrer : celui de la signature un an plus tôt du premier accord de compétitivité : le « Contrat pour une nouvelle dynamique de croissance et de développement social de RENAULT en France » du 13 mars 2013.
 
Un accord qui entraînera 10 000 suppressions de postes grâce à des départs volontaires et le blocage de nos salaires : une année blanche en 2013 pour les APR, les ETAM et les Cadres (0 % d’AGS et 0 % d’AI), la suppression des AGS pour les ETAM jusqu’en 2018, 1,25 % d’Augmentation Individuelle en moyenne sur 3 ans…
 
Un accord qui permettra à Renault d’augmenter sa marge opérationnelle grâce à la délocalisation de secteurs entiers de l’ingénierie vers les RTx, aux Workpackages (c’est-à-dire l’externalisation d’activités d’ingénierie/tertiaire), la remise en cause d’accords locaux sur les congés augmentant en moyenne de 6,5 % le temps de travail en usine sans hausse de salaire, ou encore la suppression de 4 jours de CEF par an sans compensation pour les ingénieurs et cadres…
 
Un accord qui ne bloquera pas la distribution de milliers d’actions gratuites pour les hauts dirigeants, et qui maintiendra un salaire mirobolant pour C. Ghosn. Bref, une occasion de lever encore son verre !

Rappelez-vous en 2013, c’était la catastrophe. Et un an plus tard, tout serait rentré dans l’ordre ?

Pour préparer les esprits début 2013, la direction de Renault invoquait une « baisse structurelle » du marché européen et menaçait de fermer 2 sites industriels français si des sacrifices n’étaient pas immédiatement consentis par l’ensemble des salariés de Renault sas.

A cette époque pourtant, le chiffre d’affaires de 2012 démentait le soi-disant manque de compétitivité de l’entreprise, puisque l’activité automobile était à l’équilibre et le flux de trésorerie disponible était de 600 millions d’euros. Renault n’avait plus aucune dette et dégageait même 1,65 milliards de cash. 508 millions d’euros de dividendes étaient maintenus en 2012 et 2013 (puis augmentés les années suivantes).

Si les ventes du groupe en Europe étaient passées de 1,64 millions de véhicules en 2010 à 1,55 en 2011, puis 1,27 en 2012, elles rebondissaient dès 2013 à 1,3 millions (puis 1,46 millions en 2014, 1,61 millions en 2015…). La « baisse structurelle » avait juste servi de prétexte pour imposer des sacrifices aux salariés.

A l’époque, SUD avait tiré la sonnette d’alarme et demandé l’organisation d’un débat au TCR pour parler de la productivité réelle issue des choix industriels de Ghosn depuis son arrivée à la tête de Renault. Nous avions sollicité le CE, sans succès.

Carlos Ghosn avait ensuite introduit une dose de cynisme et de provocation en conditionnant à la dernière minute, le report du versement de 30 % de sa part variable contre la signature de l’accord !

Bien que tous les salariés aient compris que ces 430 K€ de part variable n’étaient qu’une goutte d’eau dans l’océan de sa rémunération, alors qu’ils représentent des décennies de travail pour la majorité d’entre nous, ce geste « fort » allait pourtant emporter l’empathie des syndicats CFE-CGC/CFDT/FO qui signèrent l’accord de compétitivité.

Ces derniers n’imaginaient pas l’ingratitude en retour : même pas une invitation à la fête du château de Versailles un an plus tard !

En 2019, la page est-elle vraiment tournée ?

Après avoir défendu la « présomption d’innocence », il a fallu plusieurs mois et des cascades de révélations avant que le conseil d’administration de Renault ne prenne acte de la situation et ne se sépare de Carlos Ghosn. Mais est-il possible de croire que toutes ces « dérives » aient été possibles sans le silence et l’accord d’une grande partie de la direction de Renault ? Malgré quelques remaniements au Comité Exécutif et au Conseil d’Administration, beaucoup sont encore en place.

Le 12 juin 2019, l’Assemblée des Actionnaires de Renault s’apprête à se verser 1 milliard d’euros de dividendes. Une nouvelle année en or pour les actionnaires. Les choses de ce côté-là ne changent pas…

Les actionnaires auront aussi à valider les rémunérations des dirigeants. Le nouveau président de Renault, Jean-Dominique Senard, a réduit son salaire à 450 000 € par an (ce qui est déjà considérable), mais il peut se rattraper avec sa retraite chapeau de Michelin. Thierry Bolloré, directeur général exécutif de Renault, devrait percevoir une rémunération fixe de 900 000 €, avec une part variable allant jusqu’à 125 % de ce montant, soit 1,125 million d’euros supplémentaires. Sans compter les actions gratuites, dites de « performance », et autres primes, comme la « Part Variable Groupe » (ex PPG), versées aux cadres dirigeants.

A l’AG des actionnaires, nous aurons sûrement droit à de beaux discours. Les dirigeants du groupe vont promettre que rien ne sera plus comme avant. Mais les inégalités salariales vont continuer. Quant aux effectifs de Renault sas, à l’avenir de ses sites industriels et de son Ingénierie, l’inquiétude reste de mise.

En 2014, Ghosn jouait les Louis XIV à Versailles en fêtant nos reculs sociaux et le gel de nos salaires entouré de serviteurs en costume d’époque. Il s’agit désormais d’en finir avec un système bâti comme une royauté.

Le temps n’est plus aux courtisans, mais à une organisation démocratique de l’entreprise où la voix des salariés soit enfin entendue et leur travail reconnu.

Télécharger le tract du 16 mai 2019







Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site