Renault Lardy : Le Danger Grave et Imminent court toujours...

Publié le 24 mars 2020 par cmo

Version imprimable de cet article

Suite au signalement d’un Danger Grave et Imminent pesant sur les centaines de salariés Renault et prestataires obligés de venir travailler à Renault Lardy, les élus CSE réunis en session extraordinaire n’ont pas levé ce DGI. La balle est désormais dans le camp de l’inspection du travail.


Alors que les activités ne sont pas essentielles pour la population et que le confinement est la solution scientifique pour limiter la propagation du virus Covid-19, le site de Lardy est le site de Renault qui contraint le plus de salariés à venir travailler en France (et probablement aussi en Europe), plus de 300 vendredi dernier.

Face à cette situation, les élus CGT ont déposé un Danger Grave et Imminent (DGI) pour demander la suspension des activités du site.

Hier après-midi s’est tenu un Comité Social et Économique Extraordinaire qui a fait suite à ce DGI.

La direction a indiqué avoir mis en place des « solutions » pour protéger les salariés mais elles ne sont pas de nature à limiter les risques de contamination. Seule une suspension des activités pourrait le faire car faire se côtoyer des centaines de salariés pendant plusieurs heures par jour et 5 jours par semaine, c’est multiplier les risques.

Après la présentation de ces mesures, les élus ont voté :

  • CGT : 10 contre la levée du DGI
  • CFDT : 6 pour la levée (sous réserve d’une visite de terrain), 1 contre la levée du DGI
  • CFE-CGC : 4 abstentions et 1 contre la levée du DGI

Le DGI n’a donc pas été levé et c’est maintenant à l’inspection du travail de se positionner.

Pour l’instant, cela ne change pas la position de la direction Renault qui impose la poursuite des activités sur le site.

Mais comme les inquiétudes sont vives parmi les salariés obligés de venir travailler sur le site, cela justifie d’autant plus l’exercice de leur droit de retrait.

Les élus SUD se tiennent à la disposition des salariés, Renault ou prestataires, qui estiment que leur santé est mise en danger.

N’hésitez pas à vous joindre à la démarche entamée par plusieurs dizaines de salariés du site (et soutenue par les syndicats SUD et CGT), au travers de la lettre ouverte qui a été reprise par plusieurs médias.

Pour cela, contactez des élus SUD ou CGT Lardy :

  • cgt.lardy@renault.com
  • sud.tcr@orange.fr



Une réaction, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

SUD Renault 2016 - Tous droits réservés pour les textes et les images - plan du site